Culture et loisirs

Les expositions

Exposer à Bois-Colombes

De septembre à juin, la Ville propose des expositions et des évènements dans différents lieux d’exposition : l’espace Schiffers, la salle Jean-Renoir, l’Hôtel de ville et la friche artistique. Si vous souhaitez faire connaître votre travail, vous pouvez contacter le service des expositions pour connaître les modalités d’exposition.

Toutes les expositions et manifestations ne sont pas rigoureusement listées dans cette page : vous les retrouverez chaque mois dans le SORTIR À BOIS-COLOMBES, dépliant mensuel distribué dans toutes les boîtes aux lettres de la ville.

Pour information, les horaires des expositions suivent les horaires des bâtiments publics dans lesquels elles ont lieu.

La friche artistique

L’atelier éphémère et le collectif abc 136

Friche

En savoir plus sur la friche

L’atelier éphémère et le collectif «abc 136» sont installés rue de l’Abbé-Glatz.

Face au renouveau des pratiques artistiques amateures et professionnelles, la ville de Bois-Colombes a décidé en 2018 d’offrir à une dizaine d’artistes bois-colombiens un lieu pour créer, échanger et exposer.

C’est dans les locaux de l’ancienne bibliothèque Jacques-Brel au 136, rue de l’Abbé-Glatz, dans le quartier nord de la commune, que la friche artistique s’est installée en juillet 2018. Depuis, les artistes ont exposé leurs œuvres lors des PODADA, lors de week-ends portes ouvertes « PODADA » et d’expositions («Seconde vie » en mai 2019) et de journées rencontres.

Voir le reportage photo PODADA 2018

Expo à l’Espace Schiffers

79, rue Charles-Chefson

Du 12 octobre au 19 novembre 2021

Véronique Desjonquères

Véronique Desjonquères

Artiste peintre
Après maintes traversées

En savoir plus sur l’artiste/l’expo

« La couleur, c’est l’enthousiasme dans la vie », écrivait Van Gogh à son frère. « Enthousiasme » signifie « Dieu en soi.

Singapour, Madrid, Bombay, Hong Kong et bien sûr la France, vingt années de travail artistique dont treize en expatriation ont permis à Véronique Desjonquères de développer cet attrait pour la couleur et cette recherche de l’harmonie colorée.

« J’ai envie d’y traduire mon énergie, ma vitalité, mon humanité, mon ouverture aux autres, mon empathie, ma confiance dans la vie.  La technique utilisée m’y aide : l’huile, appliquée au couteau ou/et au pinceau, associée parfois à des collages.

L’exposition en quelques mots
« Ma peinture, ce sont des personnages, des lieux de vie et des objets transcendés par le jeu de la lumière, des couleurs, de la texture ». 
Pendant le confinement, le jardin et notamment ses fruits ont été la source principale d’inspiration de Véronique Desjonquères. L’exposition présentera entre autre des œuvres produites durant cette période.

Expo à la salle Jean-Renoir

7, villa des Aubépines

Du 10 septembre au 7 novembre 2021

Tristan Marechal

Artiste peintre
« Perspectives »

En savoir plus sur l’artiste

Tristan Marechal débute sa carrière de peintre en 1988, année où il est diplômé de Met de Penninghen.
Alors également directeur artistique dans la publicité, son travail de peintre a été régulièrement présenté depuis, en galeries, lors d’expositions collectives ou de salons, principalement en France : Au Grand marché de l’Art contemporain GMAC 2008 Paris/Bastille, à l’American Club de Paris pour l’investiture du Président Obama, à l’Échomusée de Montmartre,  au CARROUSSEL du LOUVRE, Expostion Artex, LE DOYEN, Centre Culturel Peugeot, Hommage au peuple Japonais, anniversaire de Jeanne d’Arc à Orléans, journées du patrimoine au moulin de la Bellassière…
Récemment, il a participé à une exposition au Museum of St Petersburg Art MISP 20th and 21 century Art. Il a reçu consécutivement au Salon artistique de Bois-Colombes le prix du public en 2018 et le premier prix de peinture en 2019.

Une partie importante de ses œuvres est consacrée au portrait.
« Comme pour un écrivain, peindre ou dépeindre un personnage, c’est essayer d’en extraire l’essence, traduire un caractère. C’est donc en même temps la chose la plus intéressante et la plus difficile qui soit. »
L’homme étant contraste et dualité, de lourdes armures côtoient souvent de fines dentelles dans la série « Femmes casquées ». C’est cette tension qui illustre le mieux l’être humain, mais que l’ensemble soit harmonie.
Harmonie que Tristan Marechal recherche également dans son premier roman « Sous le manteau de la nuit », road movie en pleine Renaissance Italienne.
Son goût pour «le beau» est toujours revendiqué, et il se refuse de le départir de l’Art, quelles qu’en soient les tendances philosophiques ou intellectuelles.

De là naît la question de la place de l’Homme, son interaction avec la faune, la flore, « l’Autre » , nos buts, nos choix… nos perspectives.

A propos de l’exposition
Que cherche l’artiste ? Un sursaut d’humanité, sûrement. On se laisse séduire instantanément par sa vision singulière du monde, à la frontière entre fantaisie et réalisme. Le quotidien s’y mélange à des moments volés, hors du temps, et pourtant si familiers.
« Perspectives » est un cri du cœur et un cri d’alarme. Chaque toile est une perspective. L’ensemble nous interpelle et nous livre un message : Notre place dans l’univers que l’on façonne.
C’est une invitation au voyage, voyage au cœur des villes, de nos réalisations, voyage au cœur de l’humain. L’allégresse du voyage est palpable, ce qui rend cette expérience artistique encore plus forte et douce à la fois. Empreint d’une certaine poésie, on suit avec bonheur ce que nous suggère son regard. Le vivant se fait discret mais pour autant central. 
L’artiste se veut résolument constructif. Il nous interpelle jusque dans nos rêves avec un certain sens de la dramaturgie, mêlant mystères et suspens pour nous réveiller en douceur et nous faire réagir. 

Tristan Marechal nous offre son regard, et nous invite à nous questionner sur nos Perspectives… d’avenir.

Vernissage : mercredi 29 septembre à 19h
Salle Jean-Renoir – 7, villa des Aubépines. RSVP : 01 47 81 37 97 (places limitées)

Expo à la salle Jean-Renoir

7, villa des Aubépines

Du 9 novembre 2021 au 2 janvier 2022

Expo Samy Abesdris

Samy Abesdris

Artiste peintre & graveur
« Je n’ai plus peur du noir. Souvenirs des frayeurs nocturnes de l’enfance »

En savoir plus sur l’artiste

Quelques mots sur l’artiste
Samy Abesdris, artiste de Colombes, a été formé aux Beaux-arts de Paris et à l’Ecole du Louvre. Il rencontre rapidement James Coignard et Max Papard, artistes graveurs qui lui donnent envie de travailler la gravure.
Il puise son inspiration dans les œuvres et démarches artistiques de Pierre Aleschinsky, Bram van Velde ou encore Yves Klein. Artiste figuratif, il se tourne ensuite vers l’abstrait puis la suggestion. En perpétuelle recherche artistique, il pointe du doigt à travers ses œuvres les failles des êtres. Il met en exergue le fragment qui, manquant, peut faire vaciller l’équilibre de l’homme.

A propos de l’exposition
 « Il me revient des fragments de mon enfance quand le soir, incapable de m’endormir les yeux grands ouverts dans l’obscurité, je finissais invariablement par imaginer des présences autour de moi, tapies dans les coins de la chambre, sous le lit ou sous l’armoire. Je ne tardais pas à surprendre dans l’ombre des mouvements feutrés, des frôlements et des craquements inquiétants. Cela tournait parfois à la panique, mais je ne criais pas. J’allumais la lumière de ma lampe tout en sachant d’avance qu’il n’y avait rien ni personne. Mais je ne pouvais m’empêcher de m’en assurer. Mais ça c’était hier…. Aujourd’hui …. Je n’ai plus peur du noir. »

Expo à l’hôtel de ville

15, rue Charles-Duflos

Du 29 septembre au 13 novembre 2021

Expo regards d'artistes

Regards d’artistes sur Bois-Colombes

Peinture, dessins, collages, bandes dessinées.

Les œuvres sont celles d’artistes bois-colombiens, d’élèves des centres culturels ou issues de la collection municipale.

Share