Place Gabriel Péri
Développement urbain

Les aménagements en centre-ville

Modernisation et embellissement

Bois-Colombes souhaite et doit rester une ville pavillonnaire, verte, attractive et à taille humaine. En centre ville, à travers une politique raisonnée d’urbanisme, les déplacements doux et les modes de transports autres que la voiture sont aussi favorisés. La mise en valeur de la rue des Bourguignons, les travaux de rénovation et d’accessibilité de la grande gare et du large parvis qui l’entoure ont contribué à moderniser l’entrée de ville.

Après la transformation du quartier sud de la ville, avec la zac des Bruyères et son parc, et celle du quartier nord, avec l’actuelle construction de la zac Pompidou/Le Mignon et la métamorphose de son parc, la ville poursuit son plan de mise en valeur de l’espace public avec la modernisation et l’embellissement du quartier centre-ville. Un quartier qui se compose de deux secteurs distincts : le secteur République-Jaurès et le secteur Gare. 

Aujourd’hui, la transformation en centre d’art du château des Tourelles est entamée et initie une étude plus large pour favoriser l’accès à la culture.

Le projet

Il s’agit de proposer aux Bois-Colombiens une offre diversifiée et modernisée de services, de culture, de sport et d’enseignement autour de pôles structurants tels que le château des Tourelles, le centre Charlemagne ou l’école Paul-Bert, en desservant ces pôles par des liaisons douces et vertes comme la passerelle Saint-Germain. 

Ce projet se déroulera par étapes avec la contrainte des travaux de la gare du Grand Paris Express et de l’ouvrage de service, gérés par la Société du Grand Paris. La Ville a la volonté d’assurer la continuité du service public durant la modernisation de certains équipements et d’avancer.


Les projets à l’étude

Un nouvel espace sportif

La Ville étudie la construction d’un nouvel espace sportif en lieu et place du gymnase Jean-Jaurès devenu obsolète. Cet équipement répondra aux mêmes exigences environnementales élevées que les récentes réalisations de la Ville comme l’école Saint-Exupéry ou le complexe sportif Smirlian.
Cependant, ce nouvel espace sportif n’affichera pas les mêmes ambitions en termes de surface que le complexe Smirlian et restera un gymnase.
Il intégrera les équipements sportifs actuels ainsi que de nouvelles pratiques.
La démolition de l’ancien gymnase se fera sans rupture pour les activités sportives.
Ce projet sera débattu lors des réunions publiques d’informations de novembre 2021.

Un parking souterrain

Parallèlement au futur gymnase Jaurès, un parking souterrain de quelques 200 places est prévu sous le gymnase.

Un nouveau bassin aquatique

La Ville prévoit la construction d’un nouveau bassin extérieur nordique pour le centre aquatique. Un bassin nordique permet de nager toute l’année à l’air libre, une possibilité très appréciée des nageurs assidus.

Un nouvel espace vert

Enfin, sur la même parcelle du gymnase Jaurès, la Ville prévoit la réalisation d’un espace vert situé le long de l’avenue du Vaudreuil.

Et demain ?

Dans un projet global pour le quartier du centre-ville, la Ville réfléchit à l’amélioration des espaces de mobilité douce et à la rénovation de son patrimoine. Après la construction de la passerelle Saint-Germain, la Ville souhaite poursuivre ce cheminement sécurisé, avec une voie verte le long de la place de la République qui permettrait de relier le secteur Jaurès – avec le gymnase, la piscine et le parking souterrain – au secteur République jusqu’à la gare.
Il s’agit aussi d’améliorer ou de réadapter certains de ses équipements dans le secteur République, comme le conservatoire et la médiathèque et l’école Paul-Bert.
Ces projets permettraient d’obtenir un ensemble cohérent de nouveaux équipements, à proximité de la place de la République.
Enfin, la rénovation du parc des Tourelles parachèvera le projet ambitieux donné à tout le quartier.
Cependant, avec les travaux du Grand Paris Express, le déplacement du marché s’impose aujourd’hui.
La densité urbaine de Bois-Colombes oblige la ville à procéder par opération à tiroirs, c’est-à-dire un projet après l’autre. Elle envisage donc différents scenarii et réalise des études de faisabilité pour déplacer le marché, notamment vers la place de la République. Sans oublier que ces nouveaux équipements doivent voir le jour tout en maintenant les services proposés aux Bois-Colombiens.


Les projets en cours et à venir :

Le château des Tourelles

Tourelles

Le château des Tourelles est une ancienne demeure bourgeoise familiale construite en 1896. Cet élément architectural et patrimonial symbolique a servi de bibliothèque municipale de 1935 à 1950, puis d’agence locale de la caisse primaire d’assurance maladie jusqu’en 2007.

Le château des Tourelles est un projet décidé par l’équipe municipale dès 2018. Ce bâtiment, qui a eu plusieurs vies, servira bientôt à la culture sous toutes ses formes : résidences d’artistes, salles d’expositions, ateliers de pratiques artistiques et salles de réception.  

Les travaux en cours

Voir notre reportage sur l’avancée des travaux du château

A l’heure actuelle, le château est en travaux. La remise aux normes, la réfection complète de la toiture, la rénovation des vitraux, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite sont en cours tout en conservant le cachet de l’ancien.

Aménagements de voirie rue Gal-Leclerc et V.-Hugo

La Ville souhaite donner aux rues du Gal-Leclerc et V.-Hugo le même niveau de qualité obtenu pour les voies déjà réalisées par la commune, plus en adéquation avec les attentes des usagers. 

Une place plus grande sera donnée aux modes de circulation douce avec une voie cyclable à contre-sens, l’installation d’une station Vélib’ à proximité de la Poste, la création de plateaux de ralentissement et un réaménagement du stationnement, notamment entre la place de la République et la place du 8-Mai-1945. 

Ces aménagements seront accompagnés de plantation d’arbres avec des jardinières, permettront une bonne coexistence entre piétons, cyclistes et automobiles, qui pourront rejoindre le centre-ville sur des circuits apaisés et partagés. 
Les travaux vont commencer en janvier 2022 avec le soutien financier du département des Hauts-de-Seine.

La gare de la ligne 15 du Grand Paris

La gare historique Lisch (« électrique », « des Carbonnets »)

Gare électrique - Bois-Colombes

« Lisch », « électrique », « des Carbonnets »… le Grand Paris donne sa chance à la gare historique.

Sur la ligne ferroviaire Paris-Argenteuil, juste après avoir traversé la rue des Bourguignons, on peut apercevoir une gare désaffectée : c’est la gare Lisch.

Ce bâtiment, construit par l’architecte Juste Lisch pour l’exposition universelle de 1878 sur le Champ-de-Mars, a ensuite été transféré à cet emplacement. A partir de 1924, il a servi de gare électrique, puisque la ligne Paris-Argenteuil n’était électrifiée que jusqu’à ce niveau. Après l’électrification de l’ensemble de la ligne, la gare est désaffectée en 1936.

En 1985, elle a été inscrite à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Régulièrement le conférencier Pierre Tullin propose des rendez-vous pour parler de l’histoire étonnante de ce bâtiment de type Eiffel.

Concours « Inventons la métropole » :

La métropole du Grand Paris vient de dévoiler les 22 projets retenus en 2019, et celui de la Gare Lisch en fait partie.

Le projet de « Cité du voyage et de l’entrepreneuriat » présenté par Nacarat et Morning Coworking prévoit de conserver et de rénover la gare à l’identique avec ses poutres de métal, ses majestueuses verrières, ses briques et ses élégants parements de céramique. Au programme : installation de bureaux de travail partagé à l’étage de la halle principale, grâce à une structure en bois, tandis que le rez-de-chaussée accueillerait des événements dans un vaste espace ouvert, ainsi qu’un café-restaurant. Le tout sur le thème du voyage.

Pour en savoir plus sur le projet : https://www.inventonslametropoledugrandparis.fr/

Pour en savoir plus sur le bâtiment, un article du JDD de 2014 vous dit tout :

https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/La-petite-gare-oubliee-de-l-Expo-universelle-700832

Les projets réalisés dernièrement :

La nouvelle résidence Square République 

Accession sociale à la propriété

A l’angle de la place de la République et de la rue du Général-Leclerc (au 57, rue du Général-Leclerc), Hauts-de-Seine Habitat a construit une résidence de 30 appartements, «Square République».

La Ville a soutenu cette opération d’accession sociale à la propriété — une première à Bois-Colombes — en facilitant la cession d’un terrain en centre-ville. Ces logements ont été proposés en priorité aux locataires de Hauts-de-Seine Habitat à Bois-Colombes, afin de favoriser leurs parcours résidentiel. 

Ce programme immobilier compte 54 places de parking et 3 commerces au rez-de-chaussée. 

La nouvelle résidence Square République 2

La rénovation de la gare de Bois-Colombes par la SNCF et la région

De juin 2019 à avril 2021

Rénovation de la gare de Bois-Colombes

Après la rue des Bourguignons et la place Gabriel-Péri, transformée en parvis piétonnier et dont les travaux se sont achevés en novembre 2018, c’est le bâtiment principal de la gare qui fait l’objet d’un réaménagement.

Les travaux de rénovation menés par la SNCF et la Région, ont débuté en juin 2019 et ont eu 3 objectifs :

  • Agrandir la gare avec la création d’une grande verrière qui accueillera un espace de restauration
  • Créer un nouvel accès à la gare par le parvis
  • Rénover complètement le hall et le guichet de vente

La gare est restée ouverte pendant les travaux. 

Devant la gare, la végétalisation de la place se fait à l’aide de bacs plantés d’arbres et plants fleuris, aucune plantation en plein sol n’étant possible sur ce parvis qui se situe sur un pont au-dessus des voies ferrées.

Place Gabriel-Péri : point d’orgue des travaux de la rue des Bourguignons

De février à décembre 2018

La première phase de chantier, de la place des Bourguignons à la rue Adolphe-Guyot, s’est achevée en mars 2017. Le traitement de la portion entre les rues Adolphe-Guyot et Victor-Hugo et la réalisation par le Conseil départemental de la place des Bourguignons en premier lieu puis de la place Gabriel-Péri en deuxième, sont arrivés à échéance. La circulation automobile aura été maintenue durant toute la période de réalisation, hormis quelques jours, à chaque fin de phase consacrés aux travaux des enrobés. 
L’accès des riverains et des piétons aux commerces a été préservé sans discontinuer jusqu’à décembre 2018, fin des travaux.

Maître d’œuvre : groupement Mutabilis Paysage et Urbanisme (concepteur du projet) – IGREC INGENIERIE – RR&A
Entreprise en charge des travaux : RAZEL BEC

Place Gabriel-Péri 1

Cette photo ou alors la vidéo du drone : https://www.youtube.com/watch?v=nDZjKLXth6I

Place Gabriel-Péri 2

La rénovation de la rue des Bourguignons

Automne 2016 – printemps 2018

Rue des Bourguignons 1

Les premiers coups de pioche ont été donnés en automne 2016 pour se terminer au printemps 2018. Limitrophe avec Asnières, la plus grande artère de notre ville s’est refait une beauté pour renforcer l’attractivité commerciale et créer un espace piétonnier sécurisé, tout en favorisant une meilleure cohabitation des différents modes de transports (voitures, cycles, bus).

DES CONCEPTEURS PAYSAGISTES

Ce défi a été confié au paysagiste Mutabilis Paysage et Urbanisme et à l’entreprise Razel-Bec. Le premier s’est distingué avec de nombreux projets phares comme la revitalisation du centre ville de Mulhouse, la requalification de places à Lille et Orléans ou encore le mail François-Mitterrand à Rennes. On lui doit aussi la création du parc Altona de Hambourg ou du front de mer de Magok-Séoul en Corée. Pour sa part, l’entreprise Razel-Bec, forte de 130 ans d’expérience, a réalisé notamment la place de la République à Paris et le centre-ville de Vincennes.

Rue des Bourguignons 2
Share