Patrimoine et histoire

Quelques personnalités
bois-colombiennes

L’histoire de Bois-Colombes a été marquée par plusieurs personnalités.

D’abord par ceux qui se sont battus pour l’indépendance de la ville,

comme Charles Chefson (conseiller municipal du quartier du Bois de Colombes), Emile Loradoux (membre de la commission syndicale pour l’indépendance) ou encore le conseiller municipal François Le Mignon, qui ont tous donné leur nom à des rues de Bois-Colombes.

Les maires de Bois-Colombes depuis 1896
Les maires de Bois-Colombes depuis 1896

Ensuite par les douze maires qui se sont succédé à la tête de la ville depuis sa création, au nombre desquels on compte Auguste Moreau, tout premier maire de Bois-Colombes, de 1896 à 1904, ou encore Emile Tricon, dont le mandat a été le plus pérenne (1953-1986).

D’autres figures ont eu un lien, plus ou moins étroit, avec la ville.

C’est le cas d’artistes comme le chansonnier Alexandre Le Bruyant (qui travailla plusieurs années avec Aristide Bruant), l’acteur Abel Jacquin qui vécut dans le quartier sud de 1924 à 1968, ou le peintre Jean-Joseph Weerts (qui habita au tout début du siècle au 47 de la rue Victor-Hugo). Bois-Colombes a également accueilli des scientifiques et des inventeurs, comme Zénobe Gramme (le père de la dynamo, qui vécut rue Mertens de 1877 à 1901) ou Auguste Bain (créateur du rasoir mécanique et de la tondeuse pour cheveux, logeant rue Carnot de 1891 à 1916).

Pour en savoir plus

Voir le dossier du journal JBC n°88 « Quand Bois-Colombes se distingue »

Share