La voiture à Bois-Colombes

Lutte contre les voitures tampon

Pour faciliter la rotation des véhicules dans les zones non commerçantes, la ville a décidé d’instaurer des zones bleues dans plusieurs rues de la commune, réglementées par un « macaron » dont la couleur est bleue pour les résidants et rose pour les commerçants et salariés des entreprises bois-colombiennes.

Le stationnement y est donc GRATUIT mais sous conditions.

Plan des zones bleues - Bois-Colombes
Plan des zones bleues de Bois-Colombes


Les rues en zone bleues

  • Rue Gramme
  • Rue Benamou
  • Rue Claude-Mivière
  • rue Armand-Lépine
  • rue Marcel-Binet
  • rue Gramme
  • rue André-Chénier
  • rue du Commandant-Rivière
  • rue de l’Abbé-Jean-Glatz (tronçon compris entre l’avenue Charles-de-Gaulle et la rue Claude-Mivière)
  • Rue Henry-Litolff, tronçon compris entre la rue P.Joigneaux et rue des Peupliers
  • Rue Charles-Duport
  • Rue des Romains
  • Rue des Peupliers
  • Rue André et Marie-Louise-Roure
  • Parking avenue des Peupliers
  • Parking rue Pierre-Joigneaux
  • l’avenue de l’Agent-Sarre ;
  • l’avenue d’Argenteuil côté Bois-Colombes ;
  • la rue Gallieni ;
  • la rue Charcot ;
  • l’avenue Charles-de-Gaulle (tronçon situé entre la rue Charles-Chefson et l’avenue d’Argenteuil) ;
  • la rue Charles-Chefson pour sa partie située entre l’avenue Renée et la rue de l’Abbé Jean-Glatz, en ce compris le parking dit de la place Mermoz et pour le tronçon situé entre l’avenue Charles-de-Gaulle et la rue des Bourguignons;
  • la rue Marie-Laure
  • la rue Adolphe Guyot pour sa partie située face à l’école Saint-Exupéry et le tronçon situé entre l’avenue Charles-de-Gaulle et la rue des Bourguignons ;
  • la rue Pierre-Joigneaux dans sa partie entre Pelletier et Bourguignons, y compis le parking en angle ;
  • la rue des Minimes ;
  • l’avenue Michel-Ricard ;
  • la rue Raoul-Nordling ;
  • l’avenue Chevreul ;
  • l’allée des Dames.

Comment se garer dans ces rues ?

Si vous êtes Bois-Colombiens, vous pouvez demander un « macaron résidant » (2 par foyer maximum) pour pouvoir stationner jusqu’à 72h d’affilée dans ces rues.

Sans macaron, c’est le disque de stationnement qui vous permettra de stationner 3h gratuitement entre 9h et 19h du lundi au samedi. Il vous permettra d’indiquer votre heure d’arrivée. Ce disque est en vente dans les commerces.

Les dimanches, les jours fériés et au mois d’août, ces limitations de stationnement ne s’appliquent pas.

Les personnes disposant de la carte Inclusion mobilité (ex-GIG-CIG) sont dispensées du macaron résidant.

Macaron Résidant Bois-Colombes

Comment se procurer ce macaron ?

Le macaron pourra être retiré au Point de Paiement Centralisé de l’hôtel de ville et à l’accueil des mairies de quartier.

Résidants

Réservé aux résidants bois-colombiens, sans condition de proximité des zones bleues, (maximum de 2 par foyer), le macaron sera délivré contre la somme de 1€ et sur présentation des documents suivants :

  • Pièce d’identité
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • Présentation de la carte grise

Le macaron RÉSIDANT est valable 2 ans et coûte 1 €. Il donne droit à stationner jusqu’à 72h d’affilée dans ces rues.

Commerçants et salariés

Les salariés d’entreprises et de commerces exerçant sur ou à proximité d’une zone bleue de la ville peuvent désormais bénéficier d’un macaron spécifique. Ce macaron est rose.
Chaque entreprise pourra se voir attribuer 5 macarons non-résidant.

Le macaron COMMERÇANTS ET SALARIÉS est valable 1 an et coûte 1 €. Il donne droit à stationner en zone bleue pendant 72 heures d’affilée.

Il est délivré sur présentation

  • d’un extrait Kbis de l’entreprise de moins de 3 mois ;
  • d’une attestation sur l’honneur de l’employeur (justifiant que l’employé a un contrat de travail en cours, qu’il n’a pas de moyen alternatif à la voiture pour venir sur son lieu de travail, que l’entreprise ne possède pas de places de stationnement au sein de son domaine privé) ;
  • de la carte grise du véhicule et de la carte d’identité de son propriétaire.

*Résidant/résident :
Dans le langage administratif, le résident est une «personne qui réside dans un autre pays que son pays d’origine» (ex : « les résidents britanniques en France »). Le résidant étant ici celui « qui réside » à Bois-Colombes (« l’habitant »), c’est le nom avec un « a » qui est le plus adapté pour le macaron.
Et voilà pourquoi un Anglais habitant à Bois-Colombes est un résident résidant !
(Cf Le Petit Robert).

Share