vélo
Transports et mobilité

Le vélo

Circuler à vélo : tout ce que vous devez savoir

Circuler à vélo offre une forme de liberté et de plaisir qui implique cependant des devoirs et du respect envers les autres usagers de la route et des piétons. La création d’un itinéraire vélo sécurisé ne doit pas faire oublier les règles du Code de la route ni d’être prudent lors de vos déplacements.
Alors que faut-il savoir pour rouler dans les règles ?

  • Quelles sont les aides possibles ?
  • Quels sont les équipements obligatoires ?
  • Quelles sont les règles de circulation sur la voie publique ?
  • Quelles sont les sanctions en cas d’infraction ?
  • Faut-il immatriculer un vélo électrique ?
  • Quelle est la législation pour électrifier son vélo traditionnel ?
  • Comment le protéger du vol ? Doit-on s’assurer ?

Prime d’achat d’un vélo*:
l’attestation de non subvention de la ville disponible

* Vélo à assistance électrique, vélo pliant, vélo cargo ou vélo adapté

La mise à disposition d’une prime pour l’achat d’un vélo* est disponible depuis
le 1er décembre 2019. Sans condition de ressources, elle s’adresse à l’ensemble des Franciliens et son montant peut aller jusqu’à 500 euros, dans la limite de 50 % du montant d’achat du vélo électrique (600 € pour l’achat d’un vélo cargo électrique).

Certains accessoires de sécurité (panier, casque, antivol, si ces derniers sont présentés sur la même facture que le vélo) pourront être pris en charge dans la limite du plafond précédemment indiqué.

La demande de subvention sera réalisée à titre personnel et unique sur une période de 5 ans, depuis le site internet d’Île-de-France Mobilités. Les demandeurs s’engagent d’ailleurs à garder le vélo pendant une durée de 3 ans minimum (et à ne pas le revendre durant cette période).

Davantage d’informations disponibles sur le site internet :
https://www.iledefrance-mobilites.fr/actualites/vae-aide-achat-500-euros

Attention : Pour obtenir le montant maximal de la subvention, vous devez justifier n’avoir obtenu aucune aide financière locale, en amont de la demande faite à Île-de-France Mobilités.


Que dit le Code de la route ?

Deux types de panneaux de signalisation sont disposés sur les feux tricolores aux quatre coins de la ville : il s’agit de “tourne-à-droite” ou “toutdroit” qui autorisent le cycliste à franchir le feu rouge, pour, ou tourner à droite, ou aller tout droit, sous réserve de céder la priorité aux autres usagers et notamment aux piétons.
Si aucun panneau n’est installé, le cycliste doit marquer l’arrêt comme les automobilistes.

Il existe aussi des sas vélo marqués au sol devant les feux.
Ces espaces identifiables aux lignes pointillées et au logo de vélo sont strictement réservés aux cyclistes. Ils permettent aux cyclistes de se placer bien en vue devant les voitures et les scooters, pour démarrer en toute sécurité et ne pas respirer directement les gaz d’échappement. Ces deux dispositifs sont aussi valables pour les EDPM.

Côté équipements, il est obligatoire d’être doté de certains éclairages : feu blanc à l’avant, feu rouge à l’arrière.
Tout vélo doit également être équipé d’une sonnette.
Le non-respect de ces obligations est puni par une amende pouvant aller jusqu’à 38€. Même si porter un casque et un gilet réfléchissant restent facultatif, c’est toutefois fortement conseillé.
La police rappelle souvent que certains comportements sont dangereux à vélo : prendre les rues en sens interdit, le non-port du casque pour les moins de 12 ans, circuler sur un trottoir, brûler les feux rouges, écouter de la musique ou téléphoner en roulant


Marquer son vélo : une arme contre le vol

Le nombre de vélos volés augmente depuis quelques années. En effet, très peu de victimes décident de porter plainte en raison du coût modique du préjudice et du faible espoir de retrouver leur bien. Pour contrer ce phénomène, il est important d’acheter des cadenas performants, de bien attacher son vélo sur un point fixe et de le marquer d’un code unique. Depuis 3 ans, la police municipale effectue réguilèrement des ateliers de marquage de vélo. Au total, près de 274 vélos de Bois-Colombiens ont été numérotés depuis lors. Pour les vélos neufs vendus depuis le 1er janvier 2021, le code d’immatriculation est rendu obligatoire par la loi.
Pour les vélos d’occasion vendus par des professionnels, ce marquage sera obligatoire au 1er juillet.


La prévention au cœur de l’action de la police municipale et des associations de cyclistes

De nombreuses actions de sensibilisation sont menées chaque année à destination de tous par les policiers de la ville. Pour les élèves de CM2, 350 d’entre eux ont bénéficié de la formation “permis cycliste” proposée en partenariat avec la police nationale.
Il s’agit de cours théorique et pratique sur des circuits balisés pour connaître les codes de circulation en ville et se mouvoir en toute sécurité. P
our tous les habitants, la police municipale, MDB et BCS cyclo-randonneurs interviennent également sur les marchés et lors des manifestations.

Share